L'association

Innovation : des regards internationaux pour penser la sécurité de demain

Innovation : des regards internationaux pour penser la sécurité de demain Innovation : des regards internationaux pour penser la sécurité de demain

L’imprévu, la déstabilisation ont frappé un grand coup avec la crise liée à la Covid-19. Avec eux est apparue plus que jamais la nécessité de savoir manager et décider dans l’incertain. L’Icsi et la Foncsi s’associent à deux groupes de recherche et développement internationaux renommés qui travaillent sur la résilience des organisations, la valorisation des intuitions et leur mise en œuvre précautionneuse… afin d’explorer des pistes transposables à la maîtrise des risques dans l’incertain.

 

 

La crise de la Covid-19 a bousculé les sociétés, les économies, les échelles de valeurs de l’utilité sociale, les capacités de réorganisation en des temps records… Elle a également modifié le management de la sécurité dans les industries à risque, rebattant les cartes des enjeux des entreprises, positionnant la santé avant tout. Moins de main d’œuvre, distanciation sociale, recours massif au télétravail, protections individuelles au sein des équipes, digitalisation, arbitrages rapides… l’irruption brutale de l’imprévu a déstabilisé un modèle de maîtrise des risques fortement basé sur l’anticipation et la prédétermination.

 

 

| Se préparer à ne pas être préparé |

 

« Cela a révélé des initiatives, des talents en temps réel, qu’on ne se connaissait pas et qu’il nous faut comprendre et développer. Il s’agit de garder en tête non pas comment on a fait face à la Covid-19 en ajoutant au catalogue des solutions à des ennuis connus, mais comment on a appris à le faire alors qu’on ne savait pas. De garder en tête qu’on sera encore surpris. Ce à quoi il faut se préparer, c’est à n’être pas préparé » indique Jean Pariès, directeur scientifique de l’Icsi et de la Foncsi.

Alors comment agir, décider, diriger sans trop d’erreurs, dans un monde incertain ? Comment maîtriser la complexité ? « C’est un enjeu majeur pour penser la sécurité de demain. Il nous faut innover, inventer de nouveaux modes de gestion de la sécurité industrielle avec l’aléa au cœur des systèmes » explique Ivan Boissières, directeur général Icsi.

 

| Une alliance avec deux réseaux internationaux de référence |

 

Pour explorer ces questions, l’Icsi et la Foncsi s’associent avec la Resilience Engineering Association (REA) – un mouvement dont Jean Pariès et René Amalberti, directeur de la Foncsi, font partie des pères fondateurs, et Naturalistic Decision Making (NDM). Deux réseaux dont la réputation n’est plus à faire.

 

La communauté Naturalistic Decision Making s’est développée autour de  Gary Klein, psychologue cogniticien et auteur de best-sellers tels que The power of intuition. Elle cherche à consolider et fiabiliser la décision ‘naturelle’ au sein des équipes plongées dans des univers très dynamiques et incertains, tels que celui pompiers. Une première intuition de ce qu’il faut faire permet de définir une stratégie malgré le manque d’information et l’incertitude, et sa mise en œuvre génère les informations permettant de valider ou d’invalider la stratégie.

La Resilience Engineering Association, institutionnalisation d’un courant de pensée impulsé au début des années 2000 par des chercheurs comme David Woods, Eric Hollnagel, Nancy Leveson, ou encore Sidney Dekker, s’intéresse à la conception et au pilotage des systèmes, des processus et des organisations dans l’incertain, la turbulence, la disruption. Elle explore la résilience des systèmes complexes, interroge la robustesse de leurs logiques de contrôle face aux variations et perturbations, leur capacité à s’y adapter, et même à profiter de cette variabilité pour évoluer et s’épanouir.

 

| Une richesse intellectuelle et une confrontation au terrain |

« C’est une chance et une fierté de compter au sein de l’Icsi et la Foncsi des représentants, avec Jean Pariès et René Amalberti, de réseaux internationaux d’une telle richesse. Nous allons travailler ensemble pour nourrir nos réflexions sur la gestion des risques industriels actuels et à venir et, bien sûr, en faire bénéficier nos membres » conclut Ivan Boissières.

En effet, avec des retours d’expérience de nos membres sous forme de webinars et un observatoire des pratiques industrielles, « Regards internationaux pour penser la sécurité de demain » est un axe fort de notre campagne Gestion des risques & Covid-19.