1 décembre 2021

La crise de la Covid-19 : un révélateur et accélérateur de changements pour la gestion des risques

La crise de la Covid-19 :  un révélateur et accélérateur de changements pour la gestion des risques La crise de la Covid-19 : un révélateur et accélérateur de changements pour la gestion des risques

Edito

Au début de la crise, début 2020, une inquiétude se pose : l’attention croissante donnée à la sécurité sanitaire se fera-t-elle au détriment de la maîtrise des risques majeurs ? Presque deux ans plus tard, l’analyse de l’accidentologie industrielle, démontre que non. La crise de la Covid-19 est définitivement une crise sanitaire, sociétale, économique, mais ne s’est pas transformée en crise de la sécurité industrielle. Parmi les hypothèses probables pour expliquer cet état de fait : la crise de la Covid-19 a porté les discours de prévention au plus haut niveau et sur la durée, bien que ceux-ci étaient centrés sur le risque sanitaire et non industriel.

Pour autant, la pandémie est riche d’enseignement pour la gestion des risques. C’est une expérimentation à grande échelle. Analyser comment l’industrie s’est adaptée dans ce contexte, permet d’en retirer de nombreux apprentissages, et peut-être même de mieux se préparer aux prochaines crises.

| PARTIE 1 : L’industrie face à la crise de la Covid-19 |

La crise de la Covid-19 a révélé et accéléré des révolutions en cours. Dans le monde du travail, on assiste ainsi à l’essor du numérique, au basculement massif des entreprises vers le télétravail ou encore à des évolutions sociétales liées à un nouveau rapport au travail.
Comment l’industrie a fait face à ces bouleversements ? Comment s’est-elle adaptée pour maintenir au haut niveau de sécurité ?

 

 

 

#1. Adapter les organisations pour maintenir un haut niveau de sécurité dans l’industrie

A l’annonce du 1er confinement français en mars 2020, l’industrie doit réorganiser le travail à grande vitesse et à grande échelle. Dans les grands groupes, des cellules de crise sont constituées, des « task force » chargées d’édicter des règles de fonctionnement au niveau national et en un temps record. Au niveau local, on adapte ces règles à la réalité du terrain et on se repose sur les forces vives et l’expertise des équipes pour gérer cette situation exceptionnelle. Quels sont les ressorts qui ont ainsi permis à l’industrie de tenir le cap en matière de maîtrise des risques malgré les incertitudes et les bouleversements organisationnels ?

Lire l’article

 

#2. Les nouveaux enjeux du management pendant la crise

Le basculement massif et soudain vers du travail à distance a poussé les managers à réinventer leurs pratiques du jour au lendemain. Cela a également généré une problématique accrue de prévention des risques psychosociaux dans les entreprises : « zoom fatigue », vies professionnelles et vies personnelles entremêlées, enfants à la maison, angoisse liée à la Covid… La « santé mentale » des salariés devient même un sujet de société : on parle alors de « vague psychologique » de la crise. Quels enseignements peut-on tirer sur les nouvelles modalités et pratiques de management pour le futur ?

Lire l’article

 

 

#3. Décider dans l’incertain, comment faire ?

Du jour au lendemain, les décideurs, les managers, les opérateurs se sont tous retrouvés confrontés à des situations inédites, où l’on ignorait ce qu’il fallait faire. Il a fallu, à tous les niveaux, s’adapter, gérer et décider dans l’incertain. S’ils sont (trop) peu souvent actionnés ou méconnus, de véritables leviers pour gérer la sécurité et décider dans l’incertain existent pourtant.

Lire l’article

 | PARTIE 2 : Comment se préparer aux prochaines crises ? |

Si l’industrie s’est bien adaptée lors de la crise de la Covid-19, est-elle pour autant bien préparée à affronter une crise d’un autre genre, une crise « hors norme », imprévisible ?  Pas si sûre. De nombreuses pistes de progrès pour mieux gérer l’imprévu existent pourtant dans la littérature scientifique.  Cependant, elles remettent parfois en cause les modèles actuels de gestion des risques, principalement basés sur l’anticipation, le contrôle, les normes et les procédures. Une question se pose alors : faut-il penser différemment notre gestion de la sécurité ?  

 

 

#4. Quelques repères sur les alternatives proposées par la recherche pour gérer les risques

Nous l’avons vu avec la Covid-19, les crises sont imprévisibles et doivent être gérées dans un monde complexe avec des organisations devenues elles-aussi de plus en plus complexes.
Cette dimension de la complexité des systèmes fait l’objet de nombreuses recherches scientifiques depuis le milieu des années 80 et proposent de nouvelles alternatives pour gérer les risques. Panorama de ces différents courants… pour peut-être y piocher des pistes pour le futur.

Lire l'article

 

 

#5. La résilience organisationnelle, une issue pour affronter les crises à venir ?

Il existe une seule certitude : la prochaine crise d’ampleur sera (elle aussi) inattendue. Prédire le prochain scénario n’est donc pas l’enjeu majeur de l’industrie. Il s’agit en revanche de « se préparer à ne pas être préparé » et de savoir agir et prendre des décisions en situations d’incertitude. En d’autres termes, il faudra construire des organisations résilientes : des organisations capables d’affronter les imprévus et les aléas, tout comme les grands bouleversements de la société. Mais comment faire ? Quels sont les grands principes et les leviers de la résilience des organisations ? Et l’industrie est-elle prête à sauter le pas ?

Lire l'article