Comprendre

Qu’est-ce que la Minute d’Arrêt Sécurité ?

Qu’est-ce que la Minute d’Arrêt Sécurité ? Qu’est-ce que la Minute d’Arrêt Sécurité ?

"Une minute qui ne coûte rien et qui peut sauver des vies". Dans le cadre de la MASE Académie, le MASE et l’Icsi ont développé un module consacré à la Minute d’Arrêt Sécurité.  Décryptage de cette bonne pratique opérationnelle, applicable dans tous les secteurs d’activités et qui peut être mise en œuvre aussi bien dans les grandes entreprises que dans les TPE-PME.

| Pourquoi effectuer une Minute d’Arrêt Sécurité ? |

« Tout être humain peut faire entre 2 et 5 erreurs par heure. La question n’est pas de savoir si on va se tromper mais quand ? » explique Isabelle Simonetto, Docteur en neurosciences dans la vidéo d’introduction du module consacré à la Minute d’Arrêt Sécurité de la MASE Académie.
Être conscient de la possibilité de se tromper permet de mettre en place des parades de sécurité adaptées. Avant d’agir ou au cours d’une intervention, il est donc nécessaire de prendre le temps pour :

  • analyser la situation dans laquelle on intervient,
  • réfléchir aux risques et aux parades qui peuvent être mises en place,
  • vérifier si les conditions de sécurité sont réunies.

C’est le principe de la minute d’arrêt sécurité. Véritable outil pratique de fiabilisation des interventions, elle peut s’effectuer pour soi-même, mais aussi pour les autres : on parlera alors de vigilance partagée.

Un des 7 attributs de la culture de sécurité : la culture interrogative

La Minute d’Arrêt Sécurité est une application opérationnelle concrète à l’échelle individuelle d’un des 7 attributs pour une culture de sécurité performante selon le modèle de l’Icsi : la culture interrogative.  Parmi les points clés : entretenir une vigilance constante et une culture du doute, partager la conviction que la maîtrise des risques n’est jamais acquise.

Pour aller plus loin, téléchargez notre courte publication : l’attitude interrogative, signe de professionnalisme et de maturité de la culture de sécurité.

 

| Deux outils pratiques pour mettre en œuvre la Minute d’Arrêt Sécurité |

    La carte MAS : Minute d’Arrêt Sécurité

    Pour favoriser l’implémentation de cette pratique dans les entreprises, le MASE a créé une carte plastifiée mémo-technique qui en rappelle les grands principes selon le modèle du feu tricolore :

    • rouge = je m’arrête,
    • orange = je réfléchis aux risques et aux conséquences,
    • vert = je sécurise et j’agis.

    La carte MAS - ©MASELa carte MAS - ©MASE

    Destinée aux intervenants, elle détaille les grandes étapes et les questions à se poser. Une deuxième carte dédiée aux superviseurs permet de rappeler quelques questions à poser à leurs équipes. « Les adhérents du MASE peuvent commander cette carte conçue en format de poche pour être facilement utilisable. Nous en avons fait un outil très pratique qui peut être diffusé partout sur le terrain. » explique Murielle LEBEL, Déléguée Générale MASE Ile-de-France Normandie France.

    Le module de formation de la MASE Académie

    Pour accompagner l’implémentation de la Minute d’Arrêt Sécurité, le MASE et l’Icsi ont créé une formation de 45 minutes sur la MASE Académie pour permettre aux dirigeants, responsables QHSE et managers de s’approprier les grands principes de la Minutes d’Arrêt Sécurité. L’objectif ? Leur permettre de s’approprier cette bonne pratique, de l’expliquer à leurs équipes, et d’animer une causerie sur le sujet.

    De nombreuses ressources ludiques et pédagogiques sont proposées :

    • le regard des neurosciences, avec Isabelle Simonetto
    • un film pédagogique de mise en situation, pour illustrer une application opérationnelle de la Minute d’Arrêt Sécurité
    • la présentation en vidéo de la carte MAS
    • une infographie résumant les points clés

    Pour accéder à la MASE Académie,

    consultez notre article dédié à la présentation de la plateforme et aux informations pratiques.

    MASE Acédémie

     

    | Pour quels résultats sur le terrain ? |

    « Dans mon entreprise, la mise en œuvre de la minute d’arrêt sécurité nous a permis de remettre l’intervenant au cœur de la prévention. » explique Benoit DEHUS, Dirigeant de la société SOTUMEC (150 salariés).  « Nos résultats sécurité stagnaient et nous cherchions un moyen concret de développer la culture de sécurité sur le terrain. Aujourd’hui, nos intervenants se posent des questions comme « qu’est-ce qui peut m’arriver ? », « ai-je tous les éléments en main pour agir en sécurité ?». Ils sont devenus acteurs de la sécurité et cela les pousse à nous remonter des informations ».  

    En somme, une belle entrée en matière pour une meilleure performance sécurité en favorisant l’implication et l’engagement des salariés, la proactivité au quotidien et la circulation d’informations.