L’acceptabilité du risque: une vieille histoire

Risques et territoire
2013
|
Jean-Claude André, Girolamo Ramunni
Télécharger
Ajouter à ma sélection

Risque et progrès sont intimement liés. L'acceptabilité est donc aujourd’hui l’une des questions posées par ceux qui observent et cherchent à maîtriser l’interaction entre la société et le progrès technique. Ce type de questionnement serait-il inédit ? Est-ce la marque d’une société postmoderne ?

Girolamo Ramunni et Jean-Claude André retracent l’histoire de la notion d'acceptabilité du risque, qui finalement pose la question de l’intérêt général et du bien commun face aux perceptions et à la capacité d’acceptation individuelle.

 

| Au sommaire |

  • Le progrès : un bien pour tous, une nuisance pour quelques-uns
  • L’innovation : une promesse de bonheur sans risque
  • La modernité : un bien commun, des risques imposés
  • L’existentialisme : des risques négociés

 

| A lire aussi |

 

Publication sous licence Creative Commons. Consultez les conditions de reproduction.

L’« acceptabilité» du risque : une vieille histoire L’« acceptabilité» du risque : une vieille histoire