L’historien et les risques industriels

Risques et territoire
2015
|
Olivier Zeller (éd. Foncsi)
Télécharger
Ajouter à ma sélection

La question des risques industriels est largement traitée dans le champ des sciences humaines et sociales, notamment la sociologie et l’anthropologie. Mais ce n’est que récemment que l'historien en a fait une question de recherche.

De la naissance de l'histoire des risques à la construction d’une nouvelle discipline scientifique, l’auteur souligne les apports spécifiques de l'histoire sur l’étude des risques industriels. Il en dégage quelques chantiers de recherche : la législation, la perception des risques, le jeu des acteurs, l’aménagement du territoire, la catastrophe industrielle, les conflits et compromis liés aux risques.

Le regard de l'historien nous révèle, entre autres, que bien des sujets en lien avec la société actuelle ont émergé de longue date : la « concurrence » entre risques et autres enjeux, la responsabilité, l’assurance, la mobilisation citoyenne, les négociations autour de la présence de l’industrie à risque.

Le risque industriel est ainsi un objet d’étude complexe appelant une approche pluridisciplinaire à laquelle l’histoire apporte sa nécessaire contribution.

 

| Au sommaire |

  • Genèse d’une curiosité historique
  • Construire une science
  • Que chercher ? Que voir ? Que dire ? Chantiers pour les historiens
  • Conclusion

Publication sous licence Creative Commons. Consultez les conditions de reproduction.

L’historien et les risques industriels L’historien et les risques industriels