Decision-making in groups under uncertainty

Arbitrage
Résilience et incertitude
2012
|
Juliane Marold, Ruth Wagner, Markus Schöbel and Dietrich Manzey
Télécharger
Ajouter à ma sélection

Les auteurs ont étudié les processus quotidiens de prise de décision en présence d’incertitude, à l’aide d’une étude de terrain (field study) dans le secteur médical. Le travail s’inscrit dans la tradition de recherche en naturalistic decision-making(NDM), qui vise à comprendre comment des personnes travaillant dans un environnement critique conceptualisent et internalisent les incertitudes, comment ils les gèrent pour parvenir à prendre de bonnes décisions dans leur activité quotidienne.

L’analyse de leurs données d’enquête indique que l’incertitude est perçue en termes de l’objet concerné et des sources d’incertitude (ce qu’avait déjà identifié des recherches précédentes), mais aussi — il s’agit peut-être d’une observation limitée au secteur étudié — comme un manque de connaissance ou de compétence personnelle.

L’incertitude est accompagnée de fortes émotions de peur et de honte. Elle survient lors du processus de diagnostic, pendant le traitement et à la fin du processus de prise de décision. Les sources d’incertitude les plus fréquemment citées sont une information incomplète et une compréhension imparfaite due à une information instable. Les descriptions des décisions prises en groupe révèlent que l’individu est vu comme une source d’incertitude lorsqu’est perçu un manque de connaissance, de compétences et d’expertise. Le groupe peut constituer une source d’incertitude s’il existe des opinions divergentes dans les personnes composant le groupe prenant la décision.

Publication sous licence Creative Commons. Consultez les conditions de reproduction.

Decision-making in groups under uncertainty Decision-making in groups under uncertainty