Les indicateurs de sécurité au travail ne renseignent pas sur la maîtrise des risques majeurs

Prévention des accidents les plus graves
2014
|
Dounia Tazi
Télécharger
Ajouter à ma sélection

Taux de fréquence, taux de gravité… les indicateurs d’accidentologie au travail sont encore bien souvent des références dans de nombreuses entreprises pour piloter la sécurité, comparer ses performances avec la concurrence, se fixer des challenges.

Et en matière de prévention des risques majeurs ? Il est courant d'entendre que la probabilité d'un accident industriel majeur est faible lorsque le taux de fréquence est bas.

Dans cette conviction, Dounia Tazi alerte sur cette croyance erronée qu’elle qualifie de « brèche majeure dans la gestion des risques ». Pour elle, il est indispensable de mener deux raisonnements différents en matière de gestion des accidents au travail et des accidents majeurs.

 

| A lire aussi |

Publication sous licence Creative Commons. Consultez les conditions de reproduction.

Les indicateurs de sécurité au travail ne renseignent pas sur la maîtrise des risques majeurs Les indicateurs de sécurité au travail ne renseignent pas sur la maîtrise des risques majeurs