Négociation et sûreté, un état de l’art

Facteurs organisationnels et humains
2015
|
Benoît Journé, Arnaud Stimec - Foncsi
Download
Add to my selection

Le projet de recherche de Benoît Journé et Arnaud Stimec intitulé « une ingénierie de la négociation productrice de sécurité dans les industries à risques » vise, in fine, à fournir des outils aux managers pour cadrer les négociations inhérentes au quotidien des organisations à risque dans une optique d’amélioration de leur performance sécurité.

Ce Cahier de la sécurité industrielle, publié par la Foncsi, en expose la première étape, l’indispensable état de l’art préalable aux études terrains, puis au développement de l’ingénierie de négociation proprement dite. Dans une première partie, il propose une définition de la négociation, puis une approche intégrée pour l’appréhender, centrée sur les processus de négociation et les comportements des acteurs (micro), mais en les resituant bien dans le contexte (macro). Les chercheurs proposent une grille de lecture permettant de caractériser les négociations et identifient sept compétences clefs en jeu dans les négociations, compétences susceptibles d’être renforcées en termes d’ingénierie.

Plusieurs courants théoriques se sont penchés sur la négociation dans les industries à risque. La deuxième partie du cahier présente les contributions des principaux d’entre eux : le behaviorisme, l’interactionisme, la régulation sociale et se focalise sur les apports de la théorie des HRO. En conclusion, et au prisme de cet état de l’art, les auteurs présentent la démarche qu’ils ont adoptée pour poursuivre leurs travaux d’ingénierie de la négociation dans le domaine de la sûreté nucléaire, et notamment l’attention portée sur le dialogue entre exploitants et autorité de contrôle.

 

Publication sous licence Creative Commons. Consultez les conditions de reproduction.

Négociation et sûreté, un état de l’art Négociation et sûreté, un état de l’art