Actualité

» Retour à la liste

Portrait de Grégory Rolina : expert en sûreté nucléaire

le 12 mai 2015

L’Icsi compte un nouveau collaborateur. Grégory Rolina, expert en sûreté nucléaire et en management des risques, rejoint l’équipe expertise et accompagnement et collaborera également avec la Foncsi prochainement. Retour sur son parcours et ses missions pour l’Institut et la Fondation.

 

Quelles sont les grandes lignes de votre parcours ?


Après des études d’ingénieur civil à l’école des Mines de Paris et une première expérience chez Renault, au Brésil, j’ai écrit une thèse en sciences de gestion sur l’expertise de sûreté nucléaire dans le domaine des facteurs humains et organisationnels. Ma recherche s’est déroulée entre 2004 et 2008 dans le cadre d’une collaboration entre le centre de gestion scientifique (CGS) de l’école des Mines et l’équipe de spécialistes des facteurs humains de l’Institut de radioprotection et de sûreté nucléaire (IRSN). Elle a donné lieu à la publication du livre « Sûreté nucléaire et facteurs humains », dont une des originalités est de rendre compte des relations complexes entre contrôleurs, experts et exploitants. J’ai retranscrit et analysé le dialogue technique très présent au sein des institutions de la sûreté nucléaire française, baptisé « French cooking » par ses détracteurs.

 

J’ai ensuite entrepris plusieurs projets de l’Agence internationale de l’énergie atomique (AIEA). Parmi ceux-ci, la définition et la mise en place d’actions de surveillance de la culture de sûreté nucléaire au sein des autorités de contrôle bulgare et roumaine, et un programme d’amélioration de la culture de sûreté des opérateurs nucléaires brésilien et mexicain, à travers des benchmarkings dans de nombreux pays.

 

Plus récemment, dans le cadre d’une expertise de l’IRSN, je me suis intéressé aux actions mises en œuvre par EDF pour prévoir, planifier et réaliser les activités de maintenance et de modifications du « Grand Carénage », un programme visant à rendre possible l’exploitation des centrales nucléaires au-delà de 40 ans.

 

Quelles sont vos activités au sein de l’équipe expertise et accompagnement ?


Je vais notamment accompagner des membres de l’Icsi dans l’évolution de leur culture de sécurité. Cela prend la forme de diagnostics approfondis de la culture de sécurité ou des diagnostics experts, ainsi que le développement et l’animation de formation et workshops.

Parmi les actions en cours, je suis impliqué dans un projet de collaboration avec la Région Haute-Normandie. Nous réalisons un pré-diagnostic pour identifier les besoins des acteurs du territoire (PME-PMI et grands groupes, associations, fédérations industrielles, organismes de formation, syndicats, etc.) en matière de culture de sécurité.

 

Vous allez également collaborer avec la Foncsi, dans quel cadre ?


Je vais être co-pilote d’un groupe d’échange sur « les relations entre les autorités de contrôle et les exploitants dans les activités à risques », animé par Eric Marsden, responsable de programmes à la Foncsi. Depuis mon doctorat, c’est un sujet qui me tient particulièrement à cœur, et que j’ai eu la chance d’approfondir dans le domaine de la sûreté nucléaire. Mieux comprendre les enjeux associés aux relations contrôleurs-contrôlés est essentiel car celles-ci contribuent à construire une culture de  sécurité intégrée.

Ce groupe d’échange, en cours de constitution, réunira des représentants de l’ensemble des acteurs de la sécurité industrielle.

 

 

 

 

Publications :


- Rolina G. (2013). Human and Organizational Factors in Nuclear Safety. The French Approach to Safety Assessments. CRC Press, 294 p.

 

- IAEA (2013). Regulatory Oversight of Safety Culture in Nuclear Installations. TECDOC 1707. Vienna, Austria, 31 p.

 

- Rolina, G., Jeffroy, F. (2012). Assessing Nuclear Safety from a Human and Organizational Factors Perspective. Lessons Learned from an International Benchmarking. 8th American Nuclear Society International Topical Meeting on Nuclear Plant Instrumentation, Control and Human Machine Interface Technologies (NPIC-HMIT 2012), San Diego, California, July 22-26, 15 p.

 

- Rolina, G. (2011). Les institutions françaises de la sûreté nucléaire : un point de vue historique et ethnographique. Regards sur l’actualité (373): 55-67.

 

- Rolina, G. (2010). Prescrire la sûreté, négocier l’expertise. Gérer et Comprendre (101): 84-94.

 

- Rolina, G. (2009). Sûreté nucléaire et facteurs humains. La fabrique française de l’expertise. Paris: Presse des Mines.

 

- Rolina, G. (2008). L’expertise des risques comme objet de la recherche en gestion : le cas de l’expertise de sûreté nucléaire dans le domaine des facteurs humains. In Guillon, B. (ed.), Méthodes et thématiques pour la gestion des risques, 325-344. Paris : L’Harmattan.

 

- Rolina, G. (2008). Prescrire la sûreté, négocier l’expertise. La fabrique de l’expertise des facteurs humains de la sûreté nucléaire. Thèse de doctorat. Sciences de gestion. Université Paris Dauphine, November 25, 444 p.

 

- Rolina, G. (2008). Producing nuclear safety expertise in the field of human factors. 24th European Group for Organizational Studies Colloquium, Amsterdam, Netherlands, July 10-12, 23 p.