Actualité

» Retour à la liste

L'Icsi recrute un ancien des mastères

le 23 février 2016

Damien Santa-Maria, ancien étudiant du mastère spécialisé Gestion globale des risques technologiques et environnementaux, a rejoint l’équipe expertise et accompagnement. Retour sur son parcours et sur ses missions au sein de l’institut.

 

Vous êtes la nouvelle recrue de l’équipe expertise et accompagnement, quel est votre parcours ?

D.S-M. Je suis diplômé d’un Master en Management de l’environnement, du risque industriel et de la sécurité. J’ai ensuite réalisé le mastère spécialisé Gestion globale des risques technologiques et environnementaux (GRITE) à l’Icsi.  Ayant réalisé toutes mes études en alternance, j’ai travaillé 3 ans dans le secteur de l’aéronautique, chez Airbus. Ma principale mission a été l’élaboration d’une méthode d’analyse de risques et d’impacts environnementaux qui puisse s’adapter à plusieurs pays dans lequel le groupe est implanté, et j’ai déployé la méthode sur l’ensemble des sites français. J’ai également réalisé un diagnostic de la culture HSE auprès des entreprises extérieures qui venaient travailler sur site.

 

Qu’est-ce qui vous a poussé à rejoindre l’Icsi ?

D.S-M. La spécialisation de l’Icsi sur les sujets de culture de sécurité et de facteurs humains et organisationnels correspond à ce que je veux développer dans mon activité professionnelle.  L’Icsi est également un espace neutre où industriels, syndicats, associations entre autres peuvent échanger sur un pied d’égalité. J’aime beaucoup ce positionnement.

 

Quelles seront vos missions ?

D.S-M. Dans un premier temps, je vais travailler sur la première étape de la démarche d’évolution de la culture de sécurité de l’Icsi : diagnostiquer la culture de sécurité. Cela passera par plusieurs diagnostics culture de sécurité approfondis pour des grandes entreprises du secteur de l’énergie et du nucléaire : analyse documentaire, analyse de questionnaires, entretiens individuels et collectifs. Je vais également co-animer le groupe d’échange Prévention des accidents graves et mortels.

 

Vous êtes un ancien du mastère spécialisé Gestion globale des risques technologiques et environnementaux proposé par l’Icsi, que retirez-vous de cette année de formation ?

D.S-M. J’ai apprécié l’approche « facteurs humains et organisationnel » qui a mon sens est très spécifique, et complémentaire de ce que j’ai pu voir dans mes formations précédentes. Il y a également une grande diversité de profils au sein de la promotion, ce qui permet de développer des synergies intéressantes et d’apprendre les uns des autres. Les intervenants viennent aussi d’horizons divers : il y a des chercheurs mais également des industriels. Cela permet de s’enrichir de différents points de vue.