Actualité

» Retour à la liste

Altrad Prezioso Linjebygg : vers une vision positive de la sécurité

le 19 juin 2018

Le groupe Altrad Prezioso Linjebygg a initié il y a 2 ans une démarche fondée sur une vision positive de la sécurité et déploie actuellement les « 365 Golden Days ». Une action qui donne la parole au terrain sur toutes ces « Journées en or » au cours desquelles tout se passe bien en matière de sécurité, de qualité et de productivité. Interview de Frédéric Marsac, directeur HSE groupe chez Altrad Prezioso Linjebygg.

 

 

 

 

Comment cette démarche a-t-elle été initiée ?


F.M. L’idée de départ est venue du président du groupe qui avait entendu parler d’actions similaires dans d’autres organisations et qui a amorcé une réflexion interne. Nous avons beaucoup mûri le sujet avant d’initier cette démarche parce que c’était pour nous quelque chose de complètement nouveau. Cela nécessitait de compléter notre vision dite « traditionnelle » de la sécurité focalisée sur l’analyse de ce qui ne fonctionne pas - les incidents et les accidents – pour se concentrer sur ce qui marche bien. L’intérêt est de comprendre les raisons pour lesquelles la plupart du temps tout se passe bien en matière de sécurité et d’améliorer ce processus. Les travaux d’Erik Hollnagel - professeur et expert danois - sur la différenciation Safety I vs Safety II nous ont confortés dans notre réflexion.

 

 

 

Quel est le principe du programme « 365 Golden Days » ?

 

Nous avons voulu mettre en place une démarche qui favorise la remontée d’informations en provenance du terrain. Une application a été développée sur laquelle les équipes opérationnelles peuvent évaluer leurs journées en fonction de 3 critères : la sécurité, la qualité et la productivité. La journée s’est-elle déroulée sans incidents ? A-t-on réussi à produire dans les standards sans avoir besoin de refaire ? A-t-on tenu les engagements fixés pour la journée ? Si la réponse à ces 3 questions est oui, c’est un « Golden day ». 

Nous avons ainsi un indicateur par projet créé directement par le terrain qui est un formidable outil managérial. Si un manager constate que, sur son projet, le nombre de Journées en or baisse, son devoir est de comprendre ce qu’il se passe et apporter des solutions. Les équipes peuvent également remonter des bonnes pratiques sur l’application, consulter les règles d’or du groupe, la politique de reconnaissance et de sanction, etc. Nous mettons ainsi des informations très importantes à portée de main de chacun.

 

 

Comment se passe le déploiement ?

 

Pour l’instant, nous sommes en train de déployer cette action en Norvège, en Afrique et au Moyen-Orient. Le projet est bien reçu, les équipes sont enthousiastes et certains de nos clients apprécient également la démarche. Mais au-delà de l’outil, la démarche « Golden days » est avant tout une philosophie. Ce qui compte, c’est de susciter un engagement sur le terrain autour de la sécurité, de générer la discussion.

 

 

Quelles suites au projet ?

 

Nous sommes conscients que nous avons fait le plus facile et que la démarche va évoluer au fur et à mesure qu’elle sera éprouvée sur le terrain. Après le déploiement, chaque entité opérationnelle va pouvoir organiser des choses localement : des debriefings, du partage d’expérience. Les moments d’échanges vont être importants pour pouvoir comprendre comment les équipes gèrent les aléas ou quelles sont les règles d’arbitrage à mettre en place.

 

 

En savoir plus :

>> Vous pouvez télécharger ce témoignage sur l’espace membres