• Accueil
  • > Culture de sécurité
  • > Comprendre la culture de sécurité
  • > Qu'est-ce la culture de sécurité ?

Qu'est-ce la culture de sécurité ?

Définition :
La culture de sécurité est un ensemble de manières de faire et de manières de penser largement partagées par les acteurs d'une organisation à propos de la maîtrise des risques les plus importants liés à ses activités.


A l'origine de la notion : qu'est-ce qu'une culture ?



D'où vient l'intérêt pour la culture de sécurité ?
En 1986, l'explosion au décollage de la navette Challenger et l'accident nucléaire de Tchernobyl mettent en lumière des défaillances organisationnelles (ou systémiques). L'analyse de ces deux grands accidents montre en effet qu'ils ne s'expliquent pas seulement par des comportements inadaptés des opérateurs de première ligne, mais ont résulté d'une accumulation progressive de dysfonctionnements dans l'organisation.
La notion de « culture de sécurité » se répand progressivement et la littérature scientifique s'enrichit largement au fil des années.

Tout groupe humain ayant une existence durable développe une culture propre. Il s'agit de l'expérience partagée de :
- manières de faire, de comportements et de pratiques : des façons de se saluer, de s’habiller, de se tenir, de s’observer, etc.
- manières de penser : des savoirs, des croyances, des valeurs, des mythes fondateurs, etc.

La culture d’un groupe remplit deux fonctions : l’adaptation à l’environnement et l’intégration des membres.


Culture organisationnelle et culture de sécurité



Les grandes organisations, comme les entreprises, les organisations syndicales, les administrations, les organisations non-gouvernementales développent leur propre culture.

C'est ce que l'on appelle la culture organisationnelle, basée sur les manières de faire (organisation de la structure, règles et procédures, choix techniques et valeurs affichées, etc. ), et les manières de penser (savoirs partagés, croyances, évidences implicites, valeur en actes, etc.) de ce collectif particulier. La culture d'une entreprise, d'une branche, d'un site dépend de son histoire, de son environnement, de ses activités et des différentes menaces auxquelles ils doivent faire face.


La culture de sécurité reflète l'influence que la culture organisationnelle exerce sur les manières de faire et les manières de penser qui affectent la sécurité.

Une approche « culture de sécurité » ne consiste donc pas à faire de la sécurité une « bulle » séparée des autres enjeux de l'organisation. Elle va s'intéresser à :
- la place donnée à la culture de sécurité dans les arbitrages effectués par l'organisation
- l'influence de la culture de l'organisation sur les comportements et pratiques en matière de sécurité


Maîtriser les risques les plus importants de l'activité



L'organisation est confrontée à plusieurs types de risques : les accidents bénins, les accidents de travail graves ou mortels, ou encore les accidents majeurs susceptibles d'entrainer un grand nombre de victimes et d'affecter les installations industrielles.

Ces différents types de risques ne se positionnent pas de la même façon en matière de probabilité et de gravité :
Pour l'Icsi, l'enjeu d'une approche culture de sécurité est de maîtriser les risques les plus importants liés à l'activité de l'organisation, c'est-à-dire les accidents majeurs et les accidents mortels. Ce sont eux qui menacent le plus la survie de l'organisation dans son ensemble.

Il est important de noter que les différentes familles de risques (accidents bénins, accidents graves ou majeurs) ne relèvent pas entièrement des mêmes actions de prévention : les défaillances organisationnelles jouent en général un beaucoup plus grand rôle dans les accidents graves que dans les accidents bénins. En effet, la survenue d'un évènement grave implique habituellement la défaillance systémique d'un grand nombre de barrières.