Prévention des accidents graves et mortels

Les accidents graves et mortels persistent



Les entreprises industrielles qui sont confrontées à la persistance des accidents graves et mortels de leurs propres salariés et de ceux de leurs sous-traitants, s'interrogent sur la manière de mettre en place une prévention plus efficace.

Le paradoxe est que la sécurité au travail de manière globale s'améliore, avec la baisse du nombre d'accidents avec arrêt de travail et donc du taux de fréquence. Quelques études ont été engagées, en particulier dans l'industrie pétrolière, afin de mieux comprendre ce phénomène et d'en tirer des réflexions pour l'action. Elles ne permettent pas, néanmoins, de dégager de doctrine complète ayant conduit à des progrès significatifs et durables.


Réduire les accidents par la prévention



L'objectif du groupe d'échange est de fournir un état des lieux de la réflexion en matière de prévention des accidents graves et mortels des personnels survenus dans le cadre du travail, quelles que soient les causes de ces accidents. La finalité est d'aider tous les acteurs à mieux définir, dans leurs domaines d'activité respectifs, les actions nécessaires à cette prévention.

Le groupe de travail s'attache à définir les bonnes pratiques sur lesquelles les donneurs d'ordre et les sous-traitants peuvent concentrer leur engagement. Cela pourrait prendre la forme d'un modèle de charte (ou guide) de partenariat mis à la disposition de tous.

Parallèlement à ces travaux, et afin de capitaliser les bonnes pratiques, l'Icsi a engagé une étude sur la mise en place de « règles d'or », ou de concepts équivalents, qui sont utilisés par les entreprises dans le cadre de la prévention des accidents graves et mortels des personnels. Ce travail approfondi porte également sur l'évaluation de l'appropriation de ces règles dans la durée. Pour ce faire, l'étude apportera, en particulier, un éclairage sur l'influence de ces actions de mise en place de règles d'or et des dispositifs d'accompagnement, sur l'évolution de la culture de sécurité des entreprises concernées.