• Accueil
  • > Culture de sécurité
  • > Comprendre la culture de sécurité
  • > Les attributs de la culture de sécurité intégrée

Les attributs de la culture de sécurité intégrée

Certaines cultures organisationnelles sont plus favorables que d'autres à la prise en compte de la sécurité dans les arbitrages. La bonne nouvelle, c'est qu'on connaît leurs caractéristiques : un excellent point d'entrée pour savoir sur quoi porter les efforts de changement !


Les attributs d'une culture de sécurité performante



De nombreux travaux ont mis en évidence les caractéristiques souhaitables d'une culture organisationnelle favorable à la sécurité industrielle. On peut les regrouper en sept grands attributs qui peuvent être en lien avec la stratégie globale de l'organisation (en violet), les acteurs (en bleu) ou les processus (en orange).



Comprendre les 7 attributs



La conscience partagée des risques les plus importants
La prévention des accidents majeurs ainsi que des accidents graves et mortels est une priorité en matière de sécurité, partagée par tous les acteurs de l'organisation.

La culture interrogative
Il s'agit de partager la conviction que la maîtrise des risques n'est jamais acquise. L'organisation veille à une vigilance collective constante, même après de longues années sans accidents graves, cultive le doute, s'interroge sur la réalité du terrain, encourage les signalements et les alertes, recherche les causes profondes des évènements graves.

La culture intégrée, la mobilisation de tous
Personne ne détient seul les clés de la sécurité. Il faut impliquer l'ensemble des acteurs de l'organisation, sans oublier les instances représentatives du personnel et les entreprises extérieures.

L'équilibre pertinent entre le réglé et le géré
Un équilibre entre la sécurité réglée (en référence aux règles et procédures) et la sécurité gérée (initiatives du personnel de terrain) doit être trouvé en fonction du contexte et de l'activité de l'organisation.

L'attention permanente aux trois piliers
Une action cohérente sur la fiabilité technique, les systèmes de management et les facteurs humains et organisationnels, est indispensable pour progresser en sécurité. Il ne faut négliger aucun des 3 piliers.

Le leadership du management et l'implication des salariés
L'enjeu de l'organisation est d'aller vers une culture de sécurité intégrée, qui favorise l'implication à la fois de la ligne managériale et des opérateurs sur les questions de sécurité.

La culture de la transparence
Il s'agit de générer de la confiance au sein de l'organisation pour libérer la parole. Une politique de culture juste, une cohérence entre discours et aune communication loyale tant à l'externe et à l'interne, sont des clés de la culture de la transparence.